Archives mensuelles : juillet 2013

Ce n’est pas rien de dire « Je veux »

Ce n’est pas rien de dire je veux.
Une porte s’entrouvre, qui était restée fermée.
On a juste à la pousser, juste assez
pour qu’elle s’ouvre à peine plus grand,
juste ce qu’il faut pour pouvoir passer.

C’est un long couloir derrière la porte,
sombre et droit. On avance dans le couloir,
on avance entre deux terres, entre deux mers,
le couloir n’existe que parce qu’on le traverse.
il se traverse comme une pierre se laisse épouser par le courant,
un courant épais, lent, irréversible.
On se laisse pétrir par la masse intangible du réel,
le réel d’une trace vive, forgée par le temps.

Il est une douleur qui vient de loin,
dans les méandres d’une histoire qui,
au fil du temps, a tissé son empreinte dans les sillons de la mémoire,
a stagné son eau dans le vaisseau de notre rivière, à l’intérieur.

On avance avec ça, et ça se réveille,
dans les remous d’une rencontre,
le battant d’une parole,
le manque de ce qui est encore à naître.

On a mal aux os, dans le dos.
Il y a quelque chose qui parle dans la peau,
un je de lumière qui cherche une traverse,
un rai de coeur en quête d’un lopin de terre
où le grain cède, où le germe ne meurt pas.

C’est un long couloir derrière la porte, sombre et droit,
au moins dans les premiers pas.
Alors, on avance à tâtons, non pas parce qu’il fait sombre,
d’ailleurs, il ne fait pas si sombre que ça.
On se sent mieux quand il y a un sens, quand on va vers,
même si c’est sombre, presque pas,
ça fait du bien de faire le pas.

Ce n’est pas rien de dire je veux.
C’est comme si la parole faisait le pas,
comme si la porte était déjà derrière soi.

Charlotte Havret

Atelier mensuel à Sisteron

Le corps en mouvement – L’expression de soi – La communication – Le théâtre de l’Intime

pour

  • être bien dans son corps
  • communiquer plus facilement
  • développer l’estime de soi
  • savoir choisir
  • être acteur de soi

Horaires : de 20h à 21h30

Dates - jeudi 12 septembre 2019

       - jeudi 10 octobre 2019

       - jeudi 14 novembre 2019

       - jeudi 12 décembre 2019

       - jeudi 9 janvier 2020

       - jeudi 6 février 2020

       - jeudi 5 mars 2020

       - jeudi 2 avril 2020

       - jeudi 14 mai 2020

       - jeudi 11 juin 2020

Veuillez me contacter au 04 92 61 33 19 si vous êtes intéressé(e) ou si vous souhaitez des informations plus précises.

Continuer la lecture

La démarche thérapeutique

Nous pouvons une vie durant, penser que nous suivons nos propres idées sans découvrir jamais que nous n’avons été que les figurants sur la scène du théâtre universel. Car il y a des faits que nous ignorons et qui pourtant influencent notre vie, et ce d’autant plus qu’ils sont inconscients. (Carl Gustav Jung – Ma Vie)

Les bénéfices de la démarche thérapeutique

Parler

  • parler, se libérer du poids du silence ;
  • entrer en relation intime avec le thérapeute, une personne neutre qui va se poser comme miroir, comme témoin, dans un climat de sécurité et de confiance pour accompagner le patient vers un mieux-être ;
  • valider une expérience.

Prendre conscience

  • prendre conscience de ce que cache une émotion (par ex, la blessure affective qui est à l’origine de la colère) ;
  • accéder à des prises de conscience majeures qui vont permettre de retrouver le sentiment d’être maître de ce qui arrive.

Se libérer

  • identifier, exprimer et libérer le poids des émotions ;
  • se libérer du sentiment d’impuissance ;
  • se libérer du poids de l’inquiétude, de l’anxiété, du pessimisme ;
  • se libérer de la dépendance, de la co-dépendance, réapprendre à se piloter soi-même, à tenir les rênes de sa vie.

Réparer

  • se rééduquer au niveau émotionnel, psychique et corporel ;
  • réapprendre à écouter et à s’exprimer sans être sur la défensive ;
  • éviter de répéter certaines expériences du passé ;
  • opérer une réparation psychologique.

Avoir confiance

  • reconnaître son potentiel et envisager de nouvelles possibilités d’être et d’agir ;
  • considérer la vie comme une aventure exaltante ;
  • s’aimer, s’accepter et se respecter profondément.